Vandeau

Ludo

Archief

ActualiteéF_Actualite.html
BiographieF_Biographie_2.html
ProjetF_Concerts_2.html
Photos F_Photo_2.html
MusiqueF_Musique_2.html
VideoF_Video_2.html


À la française. Musique et opinions d’un obstructionniste. Un portrait théâtral de Johan Anthierens et de son époque (2010 - 2012)


Chanson française. Opinions. Irritations. Histoires. Images.


« Ne me stigmatisez pas comme disciple de Brel. J’ai également beaucoup d’affinité avec un Léo Ferré et un Georges Brassens. J’ai été réveillé spirituellement par ces chansonniers français. Ils m’ont élargi l’horizon, ce sont mes précepteurs. Ces hommes étaient des individus marqués, des libres-penseurs dans le sens sublime du mot. »

 

C’est le belge Johan Anthierens, décédé il y a 10 ans, qui parle. Journaliste, père, amant, homme de famille, amateur de la chanson française, présentateur de radio, ... et insurgé éternel. Un portrait théâtrale avec des joyaux inconnus de la musique française, des créations nouvelles respectant la tradition, textes autobiographiques.












Il est cinq heures, Paris...: Raf Coppens et Ludo Vandeau (2008-2009)

Raf Coppens est surtout connu comme humoriste, collecteur d’anecdotes et d’histoires de l’homme populaire et sa vie quotidienne. Ludo Vandeau est le chanteur loué de Bodixel et de Olla Vogala.


Lors de quelques concerts Raf Coppens et Ludo Vandeau se sont rencontrés; ça colle entre eux et ils se mettent vaguement d’accord sur une coopération. Raf Coppens avait fait quelque chose concernant le Tour de France et Ludo Vandeau avait sorti un disque français. La France et Paris leur tiennent au cœur.

Ce sont deux extrêmes qui s’inspirent. Raf Coppens ne se limitera pas à raconter des blagues. Par la parole et de sa façon il nous rapprochera de Paris. Ludo Vandeau nous chante avec quelques vrais musiciens la vieille chanson française et les musettes, mais à sa façon.


Tout les deux, ils émeuvent. Les deux attendrissent. Deux façons. Deux mondes. Une seule histoire. Un seul tour. “Il est cinq heures, Paris ...”

                                           






Des Yeux d’un Chien bleu: Musique et histoires d’amour de Gabriel García Márquez (2008-2009)

« Quelque chose en elle avait changé qui m'empêcha de la reconnaître tout de suite. Elle avait quarante-cinq ans. Si l'on additionne ses onze accouchements, elle avait passé presque dix ans de sa vie enceinte et au moins autant à allaiter ses enfants. Ses cheveux étaient devenus gris avant l'âge, ses yeux semblaient plus grands et moins vifs derrière sa première paire de lunettes à double foyer, elle observait le deuil strict et sévère de sa mère, mais elle avait encore la beauté romaine de la photo de son mariage, ennoblie à présent par une aura automnale. Avant tout, avant même de m'embrasser, elle me dit sur le ton cérémonieux qu'elle avait toujours eu : 
" Je suis venue te demander de m'accompagner pour vendre la maison. “


Ainsi écrivait Gabriel García Márquez à propos de sa mère dans son autobiographie « Vivre pour la raconter ». Ça ressemble à un extrait provenant d’un de ses romans. Sur scène, Bodixel et Jan Vanlangendonck font entremêler les récits et la vie de Márquez. Des personnages excentriques, la magie et la réalité dure, le passé brutal et la beauté grandiose : tout y est.






















Che (2007)

En 1967 Ché Guévara était l’ennemi numéro un des États-Unis. 40 ans plus tard, le Che figure plus que jamais sur des T-shirt, des porte-clefs et des posters. Mais qui est-ce, cet homme ? Quelle est l’histoire derrière cet icône ? Pourquoi, après 40 ans, son mythe est-il plus fort que jamais ? En 2007, mondialement, on commémore la mort de Che Guévara.


Le Che, l’homme et le mythe. Bodixel vous présente la vie du Ché. L’enfant asthmatique de l’Argentine, qui joue le rugby et qui rêve d’être médecin. Le jeune-homme qui est attiré par le monde mais qui se marie néanmoins. Des extraits provenant de ses journaux exhibant des méditations sur la moto. L’atmosphère à Havane en 1950. Et Cuba avec ce pêle-mêle de rationalité et d’incertitude. Ses femmes. La lettre d’adieu à ses enfants. Les chamailleries concernant la mort du Ché. Son mythe. L’opiniâtreté puritaine. Les pieds qui puent. La révolution qui a tourné mal. 

« Lorsque le monde, pendant les années soixante, se figea, l’espérance était renommée Ché. »



























Cubita: des narrations piquantes, folles et (n)é(v)rotiques (2006)

En juillet 2005, Bodixel fait, à l’invitation de Oxfam Solidarit et le ministère de culture cubain, pendant quinze jours une tournée à Cuba. À l’appui de célébrités tels que Gerardo Alfonso, la formation gantoise peut jouer une cinquantaine de concerts dans lesquels leur propre musique franco- et hispanophone occupe le premier plan.

À Cubita, Bodixel présente des chants hispanophones qui sont enracinés dans l’ambiance cubaine, ce qui rend le projet davantage unique. Bodixel ouvre la boîte de pandore et plonge avec délice dans les bonnes chansons cubaines parce que Cuba, c’est bien plus que de la salsa. Bodixel nous présente la musique alternée avec des histoires piquantes et aigres-douces, racontées par Dierdre Timp (Radio 1 et Klara). Des contes pleins d’imagination et peuplés de sirènes, de tabac, de rhum et de cigares. Des histoires des exploits de Ché. Des mythes et des faits. Peuplés d’esprits et de démons. Des récits d’attrait, de romantique, de passion et de l’instinct de survie. Des histoires comme remède contre l’aigrissement et l’extrémisme. Des narrations concernant un pays scindé, la richesse et la pauvreté, la déchéance et la révolution. Bref : des histoires (n)é(v)rotiques. Bodixel apporte un petit morceau de Cuba en Flandre parce que la musique est supérieure aux embargos.






















Bertolt Brecht: un fou génial (2006)

En 2006 Bertolt Brecht est mort depuis 50 ans. À l’occasion de cet événement Jessie De Caluwé et Ludo Vandeau se sont réunis pour une collaboration. Jessie De Caluwé raconte les histoires provenant de l’œuvre et de la vie de Bertolt Brecht. : des récits poétiques. Émouvants et terrifiants. Avec des extraits de sa vie, les histoires de ses fuites. Il était l’ennemi juré de Hitler et il fuit l’Allemagne en 1933. Aux États-Unis on l’attaque en justice en raison d’anti-américanisme. Les histoires concernant son amour pour toutes ses femmes. Pas de manifestes. Seulement le Brecht vif, émouvant et vulnérable, qu’on n’a entendu que rarement, mais ce qui l’a rendu immortel. Dans ce projet de récit, Ludo Vandeau et Bodixel s’occupent de la musique : des ballades et des chants d’amour intimes, presque romantiques. Ils se limitent consciemment à la langue française. C’est une mosaïque d’émotions. Tout comme Brecht. La conteuse et les musiciens créent magiquement, avec des voix et des sons, un programme de la soirée unique pour cette année consacrée à Brecht.





                                                              





Canción de un Amorío (2005)

Dans Canción de un Amorío (chanson d’un amour) – créé spécialement à l’occasion de l’année consacrée à Pablo Néruda – Bodixel chante des compositions propres et des chansons d’entre-autres Isabella Para et Victor Jara, le chanteur et compositeur qui a été assassiné par le gouvernement de Pinochet à cause de sa musique.

Bodixel chante ces chants en polyphonie, dans des arrangements et des décors personnalisés. La musique est alternée avec des contes et avec de la poésie concernant le poète chilien Pablo Néruda, racontées par Jan Vanlangendonck (depuis 13 ans la voix chaude et familière d’émissions radio tels que « Het einde van de wereld » et « De grote boodschap »).


Musicien invité spécial pour ce projet sera le saxophoniste mexicain Luis Márquez. La production se fait en collaboration avec Oxfam Solidarité.

Canción de un Amorío est un hommage musical à la vie ou une chanson des amoureux. L’amour pour la vie, pour une femme, pour un enfant, pour la musique ... Aussi swinguant qu’intime avec autant de nerf que de subtilité. Une expérience unique.























 
Concerts scolairesF_Schoolconcerten_2.html
Concerts à la maisonF_Huisconcerten_2.html
ConcertsF_Concerts_2.html
DatesF_Dates.html
NLN_Archief.html

contact : info@ludovandeau.be 

© Ludo Vandeau 2013